Peinture "Rêve de la Liane Serpent" d'Ingrid Napangardi Williams

Peinture "Rêve de la Liane Serpent" d'Ingrid Napangardi Williams

Warlukurlangu Artists

Prix régulier €150.00 Solde


Ingrid Napangardi Williams (1976)
"Ngalyipi Jukurrpa – Purturlu (Snake Vine Dreaming / Rêve de la Liane Serpent)"
Acrylique sur toile
30 x 30 cm 
[Montée sur châssis]

Description : L'artiste a représenté le Rêve de la Liane Serpent associé au site de Purturlu (Mount Theo), situé à environ 150kms au nord-ouest de la communauté de Yuendumu dans le désert central australien. 

Provenance : Artistes de Warlukurlangu (centre d'art aborigène officiel), Yuendumu, Territoire du Nord, Australie.

Documentation : L'oeuvre est accompagnée du certificat d'authenticité du centre d'art aborigène officiel dont l'artiste fait partie.

Disponibilité et livraison : L'oeuvre est disponible montée sur chassis. Elle peut être collectée gratuitement à la galerie, sur rendez-vous uniquement, ou livrée à domicile par la Poste ou par coursier.

Contactez-nous pour recevoir une image de meilleure résolution, acheter l'oeuvre non montée sur chassis ou encadrée, obtenir un devis de livraison par coursier, ou pour toute autre question.

En savoir plus sur l'artiste

Explications :

La liane serpent 'Ngalyipi' (snakevine) est une liane verte qui grimpe le long des troncs et des branches des arbres et des arbustes dans le désert. On trouve cette plante dans les plaines sablonneuses de spinifex et les collines sableuses. La "Ngalyipi" est souvent représentée dans les peintures en raison de ses nombreuses utilisations et de sa grande importance dans les cérémonies d'initiation des jeunes hommes Japanangka/Japangardi. La Liane peut être utilisée comme bandoulière pour transporter les plats "parraja" (coolamons) et les "ngami" (porteurs d'eau). La plante a également des usages médicinaux ; ses lianes sont utilisées comme garrots, et ses feuilles et lianes sont utilisées comme bandages pour les blessures. Les Warlpiri mâchent parfois les feuilles pour soigner les rhumes graves. Les tiges de 'ngalyipi' peuvent être pilées entre des pierres et attachées autour du front pour soigner les maux de tête. Lors de l'initiation masculine, la ngalyipi est utilisée pour attacher les witi (bâtons de cérémonie) aux tibias des initiés danseurs et pour attacher les yukurruyukurru (planches de danse) au corps des danseurs. Les cérémonies d'initiation associées au rêve "ngalyipi" à Purturlu sont destinées aux fils et petits-fils des hommes Japanangka et Japangardi. Les femmes Napanangka et Napangardi dansent lors de ces cérémonies, puis détournent le regard et se bouchent les oreilles lorsque les hommes dansent. Cette cérémonie "witi" se déroule la nuit, sous les étoiles.

 

***

Ingrid Napangardi Williams (1976)
"Ngalyipi Jukurrpa – Purturlu (Snake Vine Dreaming / Rêve de la Liane Serpent)"
Acrylic on canvas. 
30 x 30 cm. 
[Stretched].

Description: The artist has represented the Snake Vine Dreaming associated with the the site of Purturlu (Mount Theo), located approximately 150kms north-northwest of Yuendumu, in Australia's central desert.

Provenance: Warlukurlangu Artists (official Aboriginal art centre), Yuendumu, Northern Territory, Australia. 

Documentation: The artwork comes with the authenticity certificate from the art centre. 

Availability and shipping: The artwork is available stretched. It can be picked-up at IDAIA's art storage without any additional cost, by appointment only, or shipped by Post or courier.

Contact us if you would like to receive a higher resolution image, order the painting unstretched or framed, or have it delivered by courier, or for any question you might have.

Learn more about the artist

Explanations:

‘Ngalyipi’ (snakevine) is a green creeper that climbs up the trunks and branches of trees and shrubs. The plant is found on sandy spinifex plains and sandhills. ‘Ngalyipi’ is frequently depicted in paintings due to its many uses and its great importance in the initiation ceremonies of young Japanangka/Japangardi men. The vine can be used as a shoulder strap to carry ‘parraja’ (coolamons) and ‘ngami’ (water carriers). The plant also has medicinal uses; its vines are used as tourniquets, and its leaves and vines are used as bandages for wounds. Warlpiri sometimes also chew the leaves to treat severe colds. ‘Ngalyipi’ stems can be pounded between stones and tied around the forehead to cure headaches. In men’s initiation, ‘ngalyipi’ is used to tie the ‘witi’ (ceremonial poles) to the shins of the dancing initiates, and to tie ‘yukurruyukurru’ (dancing boards) to dancers’ bodies. The initiation ceremonies associated with the ‘ngalyipi’ Dreaming at Purturlu are for the sons and grandsons of Japanangka and Japangardi men. Napanangka and Napangardi women dance at these ceremonies, and then look away and block their ears when the men dance. This ‘witi’ ceremony is performed at night under the stars.